08/06/2004

bien bien...

J'ai mal aux pieds, j'ai mal à la tête...normal je viens de rentrer d'une journée shopping sous un soleil éclatant, ben oui faut bien que je me change les idées. Résultat des courses : pas grand chose de vraiment génial, je voulais m'acheter un bouquin mais ça m'est sorti de la tête, j'ai quand même réussi à depenser tout mon fric.
 
Les filles m'ont demandé pourquoi j'étais avec elles, si elles étaient mes amies...sous un soleil atroce, avec les pieds en feux, ça m'a disons fatiguée encore plus, les questions existencielles à ce moment là...simple réponse, "non, mais ça dépend de votre défintion d'amitié " oui quand je veux je m'en tire plutôt bien.
 
Moment de pur étonnement mêlé de joie : dans le métro sur l'escalier roulant, j'entends au loin une mélodie qui me plaît...arrivée je vois alors 3 garçons, un chanteur au sourire ravageant ;-) qui jouent une musique folk/pop, trop bien, qui semble même déplacée dans ce lieu sordide que peut être parfois le métro :
http://bassoul.monsite.wanadoo.fr
 
Marrant dans le train, en parlant de blogs avec les filles, une d'elles me dit qu'elle est tombée sur le blog d'une fille qui s'appelle comme moi, qui aime les mêmes choses que moi...et que cette fille fait pitié...c'est bête hein je fais pitié car oui c'est mon blog dont elle parlait car elle m'a parlé de la note à propos de ma prof d'anglais donc y'a pas de doute...reste à savoir si elle continue a lire ce blog, je pense que oui puisque la note où je dévoile mon prénom n'est pas si ancienne, donc si tu lis ceci  :
 
Bienvenue dans mon monde, le vrai...
 
Sa réaction ne m'a pas étonnée, je sais et savais bien que si elle venait un jour à lire ce blog elle réagirait comme ça, du mépris ou au mieux de la moquerie...les gens sont si prévisibles...tant pis c'est comme ça que je suis pitoyable si elle veut, mais au moins Vraie.
 
On m'a dit hier que des choses personelles devaient m'arriver sous peu...est-ce donc le début (de la fin) ?

20:05 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

comme un terrain vague Un peu de math, pour une littéraire, ce n'est pas tous les jours.

Les cycles, et leur théorie, énoncent ceci au niveau de la thèse :
il ne peut y avoir de maximum sans minimum de même amplitude mais de signes opposés. Sinon, il n'y a pas de cycle, mais un train ondulatoire qui tend vers le zéro. Aaahh, ce cher zéro, qui symbole si bien le rien, le néant, l'inexistance ... l'ennui aussi.

Exercice du moment : évaluer qui incarnait les cycles et qui s'est déjà impliqué, sans même en avoir conscience, dans un train amorti d'ondes.

Fini à ton aise cet excercice, le temps ne compte pas toujours pour certains, puisqu'ils seront encore présents alors que d'autres seront ... sur le zéro.

Écrit par : De ce plat pays | 08/06/2004

è_è ...des maths pour une littéraire => késako ?
rien compris ou alors qu'il y'a parfois des hauts et des bas, qu'ils sont en quelque sorte indispensables l'un à l'autre sinon il n'y'a rien
exercice : j'abandonne...
à quand la solution ?

Écrit par : teen_spirit | 08/06/2004

Merci Je suis revenue...A bientôt

Écrit par : Neige | 08/06/2004

De ces plates collines ... Je t'expliquerai par une autre voie que celle-ci.
Et pour le quand, dès que possible pour moi.
N'hésites pas à me faire un petit rappel si l'impatience te ronge à ce point.

Écrit par : Rhakam | 09/06/2004

... avec tous ces changements de pseudos m'y retrouve plus moi ^^
ki ke t'es ?

Écrit par : teen_spirit | 09/06/2004

L'authenticité n'a rien de pathétique ...et en ce sens tu es d'autant plus admirable que ton authenticité n'a souffert d'aucune faille -- c'est ainsi que je le perçois en tout cas.

Tu l'avais prévu, sa réaction devait être lamentable, elle l'a été, point barre. Just move on, guurl.

Écrit par : aSchwarzie | 04/08/2004

Les commentaires sont fermés.