12/06/2004

Vulnérable

Se cacher derrière toute chose, un sourire, un douloureux silence, un masque d' impassibilité...c'était mon propre choix, je devais le faire, essayer, protéger le vrai, le pur, le cristallin, l'une a vraiment essayé, l'autre s'est encore renfermée...mon esprit n'est que désordre.
 
A force de vivre au front, première ligne, recevant sans cesse de plein fouet vos pires attaques d'incompréhension, d'ignorance, de mépris, j'essaie pourtant d'être une étoile, pas moins, froide, seule...mais je dois briller, ils doivent payer. Je me briserai lentement, ou j'apprendrai à faire face, ou avouer que j'ai rêvé de quelque chose d'absurde, visé trop haut, sur des espoirs trop vains.
 
Tant de mots ont été dits, autant de paroles en l'air. Tant de larmes ont voulu couler, et pourtant toujours autant de peine...Peu de bien a été fait, aucun geste, rien n'a disparu, rien que cette peine endormie. Pas de trou, pas de valve, où laisser s'échapper cette vapeur, qui me brûle, m'étouffe ? Pas le temps, il semble être dejà trop tard, de caresser mon rêve d'une autre solitude.

15:22 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Merci... De ta visite sur mon blog...C'est avec plaisir que je découvre le tien...Je m'aperçois qu'il y a encore beaucoup de blog a découvrir...Et le tien est particulièrement réussi...Félicitation...A+

Écrit par : Marc | 13/06/2004

Commentaire ki na rien avoir Eu... tout ce ke tu a écri la me resemble une fille si bien toujours le sourir mai o fon d'elle si triste ve tou foutre en laire partir mourir ne plus vivre ds ce monde de mrd
"Vivre vite et mourir jeune"
Enfaite ce ke je di la ca a pa tro de rapor mai enfin bon c pa grave

Écrit par : Aurélie | 13/06/2004

Parfois je me sens submergé... ....par tant de détresse, tant de douleur émotionnelle... que j'en ai le tournis, et je me demande quelle part de responsabilité tes proches, tes parents peuvent avoir dans cette lente dérive...

....et pourquoi le monde est ainsi fait que l'adolescence doive passer par ces chemins de croix sentimentaux, ces appels si mal entendus...

...je ne peux que des très loin, tant dans l'espace (et dans le temps ici aussi) que te communiquer mes pensées de soutien les plus chaleureuses et mes encouragements à ce que tu gardes toujours un fil de confiance vers un avenir meilleur que je te promets ... à venir !

Écrit par : aSchwarzie | 07/08/2004

Les commentaires sont fermés.