01/07/2004

La Femme coquelicot



Dans les champs batifolent les coquelicots
Divines déesses aux impercebtibles mots
L'une d'elles relève sa rouge crinière
Me lance un regard, je lui chante fière : 
 
Je serais ta belle fleur de passion,
Fleurissant sous le coup de l'emotion ,
Le  seul tendre nectar dont tu puisse rêver,
T'offrant la plus douce des immortalités,
 
Frôle mes pétales, caresse mes mains,
Intoxiques toi de mes enivrants parfums,
Libère pour moi un flot d'amour latent,
Tandis que tu me plantes délicatement
 
Protèges moi naive, je me livres à toi,
La nature sauvage seule nous vaincra,
Cette flamme chère femme coquelicot
Ne s'éteindra pas de si tôt.
 
Alors enchante moi encore et toujours,
Initie moi à un tout autre amour,
Repose toi, réchauffe toi dans le soleil
Je te découvre, fleur de merveilles.

22:34 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

. Je vais finir par croire que tu es amoureuse...pas possible autrement!!...

Écrit par : V. | 01/07/2004

... moi amoureuse ? naan pas encore ^^

Écrit par : teen_spirit | 02/07/2004

. Bouh...c'est quoi alors??

Écrit par : V. | 02/07/2004

.. j'sais vraiment pas

Écrit par : teen_spirit | 02/07/2004

Mais ... ne se pourrait-il pas que cela commence ainsi ?
Par une sorte de "... sais ... pas"

Écrit par : Interrogation | 03/07/2004

Les commentaires sont fermés.