05/07/2004

Le journal d'une folle

[ Internet marche toujours donc je vous livre un extrait d'un truc que j'écris ]
 
Bien avant hier : Assise près de la fenêtre, je jette un coup d'oeil à l'extérieur, je vois tout clairement, toute ta crainte n'a servie à rien. Tout me semble si fou, ma façon d'agir, ce que j'ai fait et comment tu as réagi...c'est marrant vous croyiez tous me connaître, marrant comment vous vous amusiez tous à m'enerver, vous m'avez laissée seule comme sur le bord de la route, un jour de pluie...aujourd'hui vous savez bien que je ne joue pas au même jeux que vous, you won't die another day. L'état de ma propre santé mentale ne me tracasse plus, mes mains couvertes d'un sang...résultat de mes actes honteux. Je sais ce que je dois faire, oublier, tout cacher, cacher ce crime, seule la volonté fâne avec le temps.
 
Ceci est mon journal, le journal d'une femme folle, conduite sur les bords de la falaise du compréhensible par des Hommes comme vous, des gens qui ravivaient sans cesse un feu dans mon coeur...personne n'a veillé près du feu, il s'éteint peu à peu, perdu au milieu du désordre glacial de mon esprit. Vous ne savez guère pourquoi j'ai pleuré, vous n'avez pas la volonté de le savoir. J'ai été blessée tant de fois, un miracle que je sois encore là. J'ai couvert ma honte de fierté, débarrassé mon corps des moindres impuretés pour affronter encore le jeu de la vie.
Sachez ceci...je ne vous en veut pas, ce n'était qu'un jeu, perdu d'avance mais jeu quand même. J'ai joué, spéculé, et perdu...place au désespoir. Assise sur le sol dur et froid, je me demande ce que je vais faire, je pense à vous. On frappe à la porte.
 
 Humeur du moment : violently happy...

22:26 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.