09/07/2004

Pluie d'été

La pluie s'échappe de ce beau ciel d’été,
Elle le rappelle à elle, tout leur passé,
Et la moite chaleur de l'été dernier,
Quand dans ses bras, elle s'oubliait.
Elle sentait son corps tout contre elle,
Et la passion de leurs ébats étéit réelle.
Mais l’amour n’était qu’une illusion,
Ses souvenirs restent comme les alluvions.

Par la fenêtre elle regarde la pluie tomber,
Elle lui donne une impression d’éternité,
Mais elle est comme le passé, éphémère,
Comme chaque histoire ordinaire.
Ses yeux, un rêve, une réalité,
Brillent comme le soleil de cet été,
Elle voudrait tant oublier tout ça,
Cet amour, qui n’est pas mort.

Mais elle en chaque souffre un peu plus fort,
La pluie tombe et tombera,elle ne s’arrêtera pas.

Le soleil brûle, mais elle a froid,
Ses larmes surs ses joues se posent là.
Sa vie ressemble à un soleil de glace,
Chaque jour à attendre que le temps passe,
Elle est ici pour creuser sa tombe,
Chaque jour voir la vie qui s’effondre,
Comme cette violente pluie d’été,
Que l’on ne peut qu’imaginer.

Les gouttes descendent les unes après les autres
Doucement se posent, et dans son coeur se vautrent.


23:41 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir Merci d'avoir fait un tour dans mon enfer,très beau texte aussi chez toi...
Je reviendrai volontiers...
A+

Écrit par : Ange Noir | 10/07/2004

Et les gouttes... Argentent chaque moments qui passent et suspend l'été au néant...

Écrit par : Neige | 11/07/2004

Les commentaires sont fermés.