22/07/2004

Le passé

Il y'a d'autres raisons bien plus importantes pour lesquelles je hais mon père. Des raisons que j'ai peine à admettre encore, des raisons que je ne suis pas à divulger à quiconque, que j'essaie peu à peu d'enfouir quelque part dans mon cerveau, mais il faut bien que je les considère.
 
Le plus grand de mes petits frères (lourde la formule) entretient une correspondance par e-mail avec notre père, correspondance très épisodique certes, mais cela reste un échange, qui était un secret jusqu'à hier soir, mon frère ayant laché le morceau. Je ne cautionne pas, pas du tout même, j'eusse préféré que cela n'arrive pas aussi. Dejà parce que c'était un secret, je ne sais laquelle des deux personnes a stipulé cela, ou peut-être que c'était un accord implicite, toujours est-il que ça m'embête. A long terme, et lorsque mon frère s'en rendra compte cela sera forcément destructeur, d'abord sur mon frère et ensuite sur notre vie, dejà qu'on a dû tous les quatres reconstruire nos murs, ce n'est pas le moment pour lui (mon père) de venir tout briser.
 
Mon frère malgré ses airs de grand Pacha et ses accès de violence, est un garçon sensible, surtout autour de ce qui concerne notre père, il a du mal à accepter ces raisons, du mal à accepter qu'au fond il ressemble un peu à cette personne qui ne sert à rien, ce qui est dejà pour lui un grand poids je suppose. Pour sa vie d'homme et de futur papa (je l'espère) il serait mieux qu'il observe et fréquente de loin ce père, c'est mon sentiment. C'est dejà un peu le cas, mais il a tout juste 13ans, il se construit encore et s'il veut prendre son père pour modèle (ce qui serait normal) c'est une très mauvaise idée. S'il va vers cette voie en tout cas, je serai là pour lui dire stop, le conduire ailleurs ; Je l'aime ce frère toujours en contradiction avec moi même s'il finit souvent par faire ce que je lui dis, lentement, à son rythme...je prendrai le temps qu'il faudra.
 
Je ne demanderai pas à mon frère d'arrêter, du moins pas pour l'instant, mais je compte bien lire tout ce qu'ils s'échangeront, et c'est sûr que si je flaire quelque chose, alors là j'en parlerais avec les principaux concernés. Je pense que mon père a dejà eu assez de chances, encore heureux pour lui que nous ne le prenons pas pour un pigeon et le respectons quand même, ce serait dommage autant pour lui que pour mon frère que ce respect là disparaisse. Je refuse qu'il intervienne de façon négative sur la vie et le comportement de mon frère, des sentiments contradictoires subsistent encore en lui, et même s'il me manque, même s'il manque à mon frère, ainsi va la vie, ce n'est pas avec 2/3 mails qu'il va revenir dans notre vie, bien au contraire.
 
A part tout ça, je vais bien. Demain je vais respirer le bon air de la ville de J. avec M. Ca devrait être chouette, surtout si J. passe derrière les fourneaux :)

22:03 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

. tu n'imagines pas à quel point je ressens ce que tu écris...à bientôt! :-)

Écrit par : fun. | 22/07/2004

tu ne peux pas lui demander ça enfin à mon avis
tu sais les perceptions de notre vécu, bien qu'étant le meme (le vécu) au sein d'une meme famille, ne sont pas les memes
et puis, ah, je ne sais pas comment le dire, n'y accorde pas d'importances, mais il est bon quelquefois, de se libérer... et la meilleure façon de le faire, c'est d'oublier et de lacher du mou.. pardonner en somme... car les erreurs sont là pour nous apprendre.. bref, il est tard
merci de ta visite chez moi ;)

Écrit par : imagine | 23/07/2004

imagine... à force de trop pardonner on ne n'imagine même pas entrain de le faire encore...

Écrit par : teen_spirit | 23/07/2004

... pardonne le d'etre ce qu'il est et non les actes... comme ça... ça te permet de te détacher des actes à venir... c'est très con mais ça marche ;) bonne journée

Écrit par : imagine | 23/07/2004

Les commentaires sont fermés.