29/07/2004

Re



Tranquille, silencieux, le soir tombe après la pluie,.
La brise passe par les carreaux, fait trembler les rideaux,
Les draps qu'il vient de quitter soudain sont refroidis,
En un instant froissés comme mes idéaux.
 
Une ombre furtive sur mes murs, une silouette ds mon esprit,
J'en redessine les formes dans ma tête et m'endors seule dans mon lit,
Tant de fantaisies, d'imagination qui fondent lentement,
La douceur de ses mains, la seule chose qui reste réellement.
Et je rêve, oui je rêve...
 
Il est l'éclair au milieu des orages, le soleil dans le crépuscule du matin
Le rythme battant dans mon sein, l'air que je respire, mon parfum,
La douce mélodie d'une pensée qui dansait à mon oreille la veille,
Une inspiration, de l'ange le visage mais reste un mirage...
 
Dans la distance, telle cette étoile qui brille dans l'obscurité,
Il n'est plus que vision, un rêve, jamais près, toujours si loin,
Je n'ose pas le toucher, je ne fais qu'admirer et imaginer,
Sans cesser toujours d'espèrer...vivre d'espoirs si vains.




15:10 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

... merci pour tes mots et ceux que je lis ici sont plaisants aussi.

Écrit par : - IL - | 29/07/2004

C'est toujours un plaisir pour moi de venir ici...tes textes sont particulièremnt bien écrits...
A bientôt , bises.

Écrit par : Ange Noir | 31/07/2004

Toujours aussi beau J'en ai raté des choses...
Jamais déçue de ce que je lis !
a bientot

Écrit par : Val | 31/07/2004

je passe et laisse une trace

Écrit par : myhrisse | 31/07/2004

Merci pour ton passage sur mon blog. Et je ne sais dire pourquoi exactement mais ce poème résonne agréablement en moi.
Cependant, une chose est sûre, ton blog fait partie de mes coups de coeur.

Écrit par : Esther | 01/08/2004

Les commentaires sont fermés.