05/10/2004

Lolita...

"Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois reprises, contre les dents. Lo. Lii. Ta. Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l'école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. " Lolita, Nabokov
 
Ce livre est troublant, pas sulfureux, ni provocant, juste troublant. Quand je lis cet extrait, je me dis que cette Lolita a de la chance, inspirer autant de passion, d'amour à quelqu'un c'est génial. Sauf que c'est dans un rapport de pédophilie. Jusqu'au dernier moment, je ne voyais pas l'attraction du personnage principal comme une perversion mais simplement comme une admiration sans bornes pour les petites filles, les nymphettes. Lolita était son vice et sa drogue, il l'aimait et même Lolita n'avait pas vraiment l'air malheureuse en sa compagnie, elle semblait jouer le jeu, et en abuser aussi...Jusqu'à ce qu'elle lui dise mentalement qu'il lui avait gâché la vie, je ne voyais en cela rien de vraiment anormal. C'est moi qui ai un problème, ou l'auteur qui a su merveilleusement bien présenter la chose ? Ce n'est pas pour rien que Nabokov est un génie...

11:46 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

:) j'ai vu le film
malsain
c'est le sentiment que cela m'a laissé

maintenant c'est vrai c'est cool d'inspirer de la passion à quelqu'un ;) hors de ce contexte

Écrit par : imagine | 05/10/2004

Les commentaires sont fermés.