05/12/2004

Nightmare

Une gargouille est perchée au-dessus de mon lit,
Tandis que les visions des démons dansent dans ma tête,
Des rêves de chevaliers et des sorciers malhonnêtes,
Une imagination cauchemardesque en moi tapie.
 
Des nuits interminables, chaque jour une suite,
Fermer mes yeux ouvrir la porte aux histoires,
Le monstre se réveille, m'emprisonne dans le noir,
Ses forces maléfiques entravent alors ma fuite.

Devenant de plus en plus consciente chaque heure,
Je vois la bête qui émerge de sa forteresse perdue,
Entre les pilliers sombres d'onyx, sa langue pendante remue,
Sur les murs de charbon projette ses lueurs... 
 Ses ailes s'etendent dans une courbe tragique,
Son ombre consume ce qu'il touche comme un acide,
Son visage sévère chasse mon esprit placide,
Injecte en moi des délirs mirifiques.
 
La gargouille perchée au-dessus de moi,
De cette compagnie absurde me protège,
M'enveloppe de la chaleur de sa pierre de neige,
Perçant de la menace les terribles voies...



03:31 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

ben dit donc... ... quelle ne fut pas surprise (bonne la surprise) de te voir parmis les blogs mis à jour
je suis contente de pouvoir relire tes mots qui sont toujours aussi beau
bon retour parmis les "non-vivants"

Écrit par : someone | 05/12/2004

*** Protrectrice d'une longue nuit d'agonie...
Je t'embrasse bien fort

Écrit par : Epine de Rose | 05/12/2004

Bonsoir et merci de ton passage dans mon univers...
Je dois dire que ton chez toi est très beau et j'adore cette ambiance et ces couleurs...joli mélange avec tes mots !
Bonne soirée, je reviendrai, c'est sûr.
Biz

Écrit par : elfarranne | 06/12/2004

Les commentaires sont fermés.