15/12/2004

La route

Etape 3
 
Je marche sur une route de sable, mes pas l'enfoncent un à un dans cette douce texture...Je songe à cette jeune fille touareg que j'ai rencontré. Son voile lui cachait le visage, à part ses yeux où je ne lisais que mensonges. Illusion d'optique ou réalité, je vis l'etoffe se retirer de son visage, laissant place à une succession d'autres. Une auréole, un ange, langue fourchue et diablesse, sourires et bonheurs, cicatrices et peine...Que voir ? Que croire ?
 
Le soleil est obscurci par des rapaces qui lui tournent autour, les grains de sable qui s'infiltrent entre mes orteils sont aussi froids que la sueur qui coule de mon visage. Chaud, froid, tant de sensations que je ne maîtrise ni ne comprend. Ce désert étrange où j'erre depuis ce qui me semble être une éternité, s'étend devant moi jusqu'à l'infini.
 
Binetôt je vois des arbres, des fleurs et des fruits dont les senteurs m'attirent...oasis, enfin. Je me penche sur l'onde à la recherche de mon visage dont je ne me rappelle plus les traits, crainte des faux-semblants. Soulagement et douleur. C'est bien moi que je vois, un visage ovale, des yeux francs, mais cette image ne me convient pas, ces mêmes yeux sont trop pleins de doutes, ce visage trop dur.
 
J'essaie d'y inscrire un sourire, retrouver ces fossettes qu'il aimait tant à voir, mais il n'est plus, le sourire une grimace, l'effort trop dur. Lasse, je rêve alors de m'abandonner  à la souplesse de cette eau; Je me penche et en caresse presque la surface, l'esprit plus tourmenté que jamais, alors que des bras mûrs et puissants me retieinnent malgré moi.

18:08 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

toujours Un plaisir de découvrir une à une les étapes.
je t'embrasse fort huhu ;).
A bientôt

Écrit par : Epine de Rose | 15/12/2004

effleurer je découvre ta nouvelle peau
et çà me plaît
bonne continuation

Écrit par : élise | 16/12/2004

... bonsoir lors de mon passage quotidien

Écrit par : cortexxx | 16/12/2004

Les commentaires sont fermés.