20/12/2004

Cry in vain



La larme qui tombe de mon visage,
Mène le monde à un meilleur endroit,
Mon triste regard erre vers le large,
Ma longue solitude, désamparée se noie
 
J'ai crié et j'ai pleuré, je n'existais pourtant pas.
Il y'eut ainsi beaucoup de sourires manqués,
De pensées secrètes qui s'en allaient vers toi,
Alors que tu voyais mon souvenir s'effacer
 
Déplacement si loin dans la distance,
Si près de mon coeur de moindre résistance,
Tu m'as laissée traînant derrière,
Condamnée par cette prison de verre




00:58 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

. Très bel écrit, plein de profondeur et de mélancolie.
Gros bizoos

Écrit par : Epine de Rose | 20/12/2004

. Avec plaisir, je reviens et te vois toujours tenir la bougie dans cet univers.

Bises

Écrit par : vincent (le grand arbre) | 20/12/2004

Gosh...!!! Le Grand et Magnifique V. !!
Ravie, vraiment, de te voir de retour, ça fait très très plaisir :-)
bisous

Écrit par : teen_spirit | 20/12/2004

J'aime venir faire un tour , me ressourcer à l'encre de tes mots...
Bisous bisous à toi

Écrit par : elfarranne | 20/12/2004

(f) merci pour ton blog jle trouv si touchant jme sens, si bien ken jouvre la page ,si compri ... si tu as le temps regarde les kelkes poemes ke jai fai sur mon blog silteplé...sur ce je te souhaite une bonne fin de soirée omella(dapres ske jai compri mé ptet jcompren pa bien en tout cas jtapel omella dans ma tete )

Écrit par : Romain | 12/01/2005

Les commentaires sont fermés.