08/02/2005

Red light, green light

Un horizon tout froncé de nuages
Pour un autre jour, un autre orage,
Un toit chargé, follement électrique,
Des coupes d'acier, maladives reliques

Ciel rouge ambré d'une éternelle nuit,
Cicatrices derrière les nuages cramoisies,
Et les gouttes de pluie n'enlèvent la douleur,
Les gouttes de pluie souillent encore mon coeur

Une mer de magma, oh merci nature !
A trop désirer le soleil, souffrir les brûlures
Ne plus rien sentir...ce froid qui ankylose
Vivre insensiblement comme sous hypnose


11:42 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Au risque de me répéter... que tes mots sont joliment dits...
Bisous bisous

Écrit par : elfarranne | 08/02/2005

copines... Et sur cette barque balancée par la vie aux origines de la vie terrestre, permets moi de te remercier de ta dernière venue par mes nuits, je vais essayer de perdre cette habitude de toujours répondre aux messages, de vouloir laisser le dernier mot. T'embrasse en te serrant très fort la main.

Écrit par : veline | 08/02/2005

De passage... ...tes textes sont toujours aussi poignants...
Bonne soirée

Écrit par : AnGeL | 09/02/2005

... Robotisation de l'être par la douleur...
Dans mon palais de glace souvent je me brûle par le froid...
Heursement qu'il y a des moments où je sais comme tout réchaucher ;)
BIsoux

Écrit par : Princesse des neiges | 09/02/2005

. "Vivre insensiblement comme sous hypnose"

Je ne te crois pas!! C'est impossible Miss O....c'est trop d'exposition qui nous rend vulnérable...et tu l'es assurément (sinon tu ne m'interesserais pas!!)

Bonne nuit.

Écrit par : V. | 10/02/2005

Tes mots ... Tu manies les mots à la fois avec une poésie profonde et un tranchant acéré extrême, j'en suis constamment... touché !
Je prie pour que jamais ce talent ne t'abandonne et que telle une arme redoutable, tu en uses et abuses pour tailler à volonté dans nos émotions brutes !

Écrit par : aSchwarzie | 12/02/2005

Les commentaires sont fermés.