15/05/2005

Solène






Garder le contrôle.
 
Elle fait tout raisonnablement, elle gère. Et trace les lignes de la vie, la vie son mal, de façon régulière. Les cicatrices finissent toujours par se refermer... oh on dirait du stylo... égoïste nombriliste et le monde tourne, même à l'envers... tu as dû saigner... et elle rit à cette remarque. Oui, non, un peu, pas tellement, elle ne sait plus. Et dire que c'est arrivé à un moment d'éclairci, elle replonge, elle replongera. 
S'arracher un membre.
 
Autant dans son esprit éclatent sourdement des feux d'articfices qui finissent par tout embraser, autant elle reste calme, le visage placide. Elle s'enfonce dans la folie mais doucement, pas à pas. De toute façon elle a trop de repères et trop d'espoir, pas assez d'insouciance ni d'impulsivité. Parce qu'elle sait où s'arrête le domaine du rêve et une fois sortie, sent bien qu'elle ne peut plus faire marche arrière.
 
Alors elle reste au niveau intermédiaire. Solène n'atteindra pas l'enfer.
Pas aujourd'hui non.
Alors elle égraine les mots. Solène ne verra pas le paradis.
Non plus.
Et celui-là qui lui manque.







12:34 Écrit par teen_spirit | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... ca me fait penser a Fred Bellaich...très zolie txt mais encore une fois assez triste...:-/...a croire qu'il faut réussir a oser vivre sa vie et a ne pas avoir le controle de tout ...meme si en meme temps ca fait peur et qu'il faut garder un certain equilibre hmm...a bientot jesper

jen

Écrit par : teen ange angst | 15/05/2005

Les commentaires sont fermés.